Alléger sa charge mentale d’entrepreneur est un sujet qui vous parle ? En tant que chef d’entreprise, vous arrive-t-il d’avoir bien trop de choses à penser ? De devoir être au four et au moulin ? D’avoir l’impression que votre tête va exploser ? Si c’est le cas, votre charge mentale est probablement trop importante et est en train de vous épuiser nerveusement et physiquement. Mais comment alléger sa charge mentale quand on est entrepreneur et se prémunir du burn-out qui se prépare ? Bien qu’elle puisse paraître inévitable lorsqu’on a des responsabilités, il existe des moyens pour la diminuer et éviter qu’elle ne devienne une surcharge mentale dévastatrice.

La charge mentale de l’entrepreneur, c’est quoi ?

Une histoire de responsabilités

La charge mentale est un poids psychologique lié à la gestion de nombreuses responsabilités.

Elle touche un large panel de personnes et affecte aussi bien la sphère privée que professionnelle. Mais aujourd’hui, nous nous intéressons à la charge mentale au travail.

En tant que chef d’entreprise, les responsabilités ne manquent pas :

  • Établissement des objectifs.
  • Développement des projets.
  • Suivi de l’évolution de l’entreprise.
  • Sécurité des bureaux.
  • Gestion des employés, des fournisseurs, des investisseurs.
  • Direction des tâches opérationnelles, stratégiques, administratives.
  • Et encore bien d’autres…

Pas étonnant que le cerveau ressemble parfois à une cocotte-minute prête à déborder, d’autant plus si la charge mentale liée à la sphère privée vient s’y greffer.

Un poids invisible, mais présent

Toutes ces choses auxquelles le chef d’entreprise doit penser, qu’il doit organiser et gérer constituent la charge mentale de l’entrepreneur. Celle-ci a beau être invisible, elle est belle et bien présente et peut vite devenir nocive si elle se transforme en surcharge mentale. En effet, lorsqu’elle devient trop forte ou qu’elle est mal gérée, elle entrave à la fois la croissance de l’entreprise et le bien-être du dirigeant.

Ne prenez pas peur tout de suite ! Jusqu’à un certain point, la charge mentale est tout à fait normale. Nous avons toutes et tous des responsabilités professionnelles que nous devons honorer pour mener à bien notre travail. Ce qui crée et nourrit la charge mentale peut se cacher derrière de petites tâches (répondre aux courriels en temps et en heure par exemple) ou de grosses actions (le développement d’un nouveau projet). Cette accumulation de préoccupations constitue la charge mentale de l’entrepreneur. Mais dès lors que ces pensées sont trop nombreuses ou prennent trop d’importance, la surcharge mentale se dessine à l’horizon.

La charge mentale de l'entrepreneur, c'est quoi ?

Surcharge mentale au travail, d’où vient-elle ?

Un niveau d’exigence trop haut

Comme nous l’avons vu, la charge mentale est directement liée aux responsabilités, ou tout du moins à l’idée que chaque entrepreneur se fait de ses responsabilités. Pour être plus clair, la charge mentale dépend du niveau d’exigence que l’on s’impose.

Par exemple, un entrepreneur A pourra considérer qu’une réunion hebdomadaire avec ses collaborateurs suffit à un bon suivi des projets, tandis qu’un entrepreneur B visera une entrevue quotidienne pour être tenu au courant des moindres détails. Le niveau d’exigence en termes de suivi est différent entre les deux entrepreneurs et l’impact sur leur charge mentale également.

Les éléments à l’origine de la surcharge mentale

Pourquoi un entrepreneur met-il le curseur plus ou moins haut ? Plusieurs raisons à cela. Outre la personnalité de chacun, certains facteurs influencent le niveau d’exigence :

  • Se comparer sans cesse avec la concurrence.
  • Penser qu’il faut être sur tous les fronts et tout gérer de A à Z.
  • Viser une perfection illusoire.

En plus de cela, d’autres éléments aggravent la charge mentale :

  • Avoir des difficultés à faire confiance : cela crée un besoin de contrôle qui augmente la quantité de travail et le niveau de stress.
  • Se focaliser sur ce qu’il reste à faire sans apprécier ce qui a déjà été accompli.
  • Avoir du mal à définir des objectifs atteignables.
  • Entretenir un mauvais relationnel avec ses collaborateurs.
  • S’octroyer trop peu de temps libre. Pourtant, prendre des vacances, profiter de ses soirées et de ses week-ends permet de se vider la tête.

Cette montagne de responsabilités génère du stress, qui poussée trop loin, peut mener au burn-out. Alors mieux vaut guetter les signes et prendre les actions nécessaires avant d’en arriver là.

D'où vient la surcharge mentale au travail ?

Charge mentale trop importante, quand le cerveau sature…

De la charge mentale à la surcharge mentale : les symptômes à surveiller

Comment se manifeste la surcharge mentale chez l’entrepreneur ? Voici quelques signes annonciateurs d’un trop-plein :

  • Vous avez l’impression de manquer de temps.
  • Vous êtes constamment débordé.
  • Vous pensez sans cesse que vous pourriez faire mieux, faire plus.
  • Vous n’arrivez pas à vider vos pensées.
  • Vous pensez continuellement à votre travail.
  • Vous avez du mal à faire des coupures.
  • Vous ressentez de la fatigue mentale.
  • Vous êtes facilement stressé et irritable.
  • Vous avez un sommeil difficile.

Les conséquences d’une surcharge mentale au travail

Quand le cerveau d’un entrepreneur surchauffe, cela ne présage rien de bon. Une charge mentale trop importante impacte négativement la personne et son travail.

Ce qui baisse :

  • La productivité.
  • La motivation.
  • Le niveau d’énergie.

Ce qui augmente :

  • Le stress.
  • La fatigue.
  • Le retard dans les tâches à réaliser.
  • Les erreurs de décisions.
  • Les risques de tomber malade.

Afin d’éviter d’en arriver là, anticipez et diminuez votre charge mentale dès à présent.

Comment alléger sa charge mentale d’entrepreneur ?

Mettre en place de bonnes habitudes de travail permet d’alléger sa charge mentale de façon conséquente.

Videz votre cerveau

Notez vos tâches et vos idées pour qu’elles ne restent pas uniquement dans votre tête. Cela allège cette sensation de trop-plein dans le cerveau. C’est une façon de vider vos pensées. Une fois posées sur papier ou sur ordinateur, elles sont moins présentes dans votre tête. Et cerise sur le gâteau, cela vous permet de ne rien oublier !

Réduisez votre to-do list

Priorisez vos tâches en fonction de leur degré d’importance et d’urgence. Vous pouvez vous aider de la matrice d’Eisenhower pour les répartir en 4 catégories : à traiter, à planifier, à déléguer, à abandonner. Puis, organisez celles qui vous reviennent dans votre agenda.

Déléguez le travail qui peut l’être. Chaque tâche externalisée est un lot de pensées en moins. Votre charge mentale en sera nettement réduite.

Simplifiez au maximum

Si des tâches peuvent être automatisées, ne vous en privez pas. Si d’autres peuvent être faites par une tierce personne, déléguez-les. Si certaines étapes d’un processus ne sont pas indispensables, supprimez-les. En bref, simplifiez tout ce qui peut l’être. Revoyez également votre niveau d’exigence et oubliez le multitâche qui est contre-productif.

Comment alléger sa charge mentale d'entrepreneur ?

Prenez des moments off

Que ce soit le soir ou le week-end, réintégrez des moments pour votre vie privée. Les périodes de repos et les vacances permettent de relâcher la pression, de se changer les idées et de revenir en meilleure forme, l’esprit tout frais.

Pensez donc à vous déconnecter du travail et ne négligez pas les vacances !

Respectez-vous

Écoutez-vous et soyez bienveillant avec vous-même, comme vous pourriez l’être avec l’un de vos proches. Oser dire non et poser vos limites vous évite de vous faire submerger. Il est important de savoir s’arrêter avant que le cerveau ne déborde.

Diminuer la charge mentale au travail : les points essentiels à retenir

En résumé, la charge mentale, c’est le fait de devoir penser à tout. Elle dépend des responsabilités de chacun et des exigences que l’on s’impose.

Tant qu’elle est maîtrisée, tout va bien. Mais dès qu’elle devient trop lourde, elle se transforme en surcharge mentale néfaste. Mieux vaut donc agir en amont.

Quelques bonnes habitudes aident à alléger sa charge mentale d’entrepreneur :

  • Noter les « il faut que je… » pour décharger son cerveau.
  • Établir des priorités.
  • Revoir son niveau d’exigence.
  • Simplifier.
  • Déléguer.
  • Redonner de la place à sa vie privée et au repos.
  • Rester toujours à l’écoute de soi.

Et si vous allégiez votre charge mentale dès maintenant ?

Laisser un commentaire